lundi 5 décembre 2011

C'est idiot . . .

. . . mais ça m'a toujours fait rire. Pas un poisson rouge dans un bocal, mais la réincarnation.
Ce fils-ci devait être pécheur dans sa vie d'avant, ou alors il devait aimer sortir les poissons de l'eau pour les voir frétiller sur la berge.
Sale gamin ! Voilà ce qu'il en coûte !





                   

mercredi 2 novembre 2011

Marquito Velez, Paco El Lobo et Tom Nelson


Marquito Velez et Paco El Lobo, deux tout grands musiciens flamencos, ont donné un concert à Art Base. Ils ont invité Tom Nelson à venir jouer quelques morceaux, dont ce rappel . . . Un pur bonheur ! Si vous observez bien, vous verrez avec quelle attention ils encadrent le jeune guitariste de 17 ans. C'est une leçon de vie, une leçon d'artiste ! Et pour ne rien vous cacher, cette musique déchire ! Je ne savais pas qu'on pouvait faire des impros en flamenco. 

 

                     





mercredi 25 mai 2011

Comédien Ringalor (8) . . . et le regard







Ringalor est très doué pour regarder, du moins c'est ce qu'il croit, alors laissons-le faire, il aime tellement nous le démontrer. . . sur . . .









mercredi 11 mai 2011

Comédien Ringalor (7) Les boutons . . .



     Isabelle Adjani a une clause dans ses contrats qui lui permet de ne pas tourner si un bouton émerge sur sa peau diaphane. Julie Benz également (bien qu'elle soit hors de danger).

     En revanche, Ringalor n'a pas cette clause dans les contrats qu'il ne signe pas. . .




             Ringalor




mercredi 27 avril 2011

Comédien Ringalor (6) et la productrice


Quand la beauté fait perdre la tête à Ringalor, il prend ses jambes à son cou et se tire vite fait. Courageux, mais pas trop, il préfère envoyer sa doublure -Wagner- passer l'audition.

Comédien, oui !

Tomber sous le charme, non !

Surtout que cette productrice a comme un léger petit défaut qui la rend plus irrésistible encore. . .



                     

mercredi 13 avril 2011

Comédien Ringalor (5) et le producteur

Un producteur de théâtre ou de cinéma n'est pas un homme comme les autres. Il maîtrise un langage particulier. Il dégage une aura, comment dire. . ., mauvaise. Le comédien doit apprendre à composer avec. Il ne doit pas avoir la nausée. Il doit aller faire pipi avant de passer une audition et pas pendant. . .
Les producteurs sont méchants, très méchants, excepté les producteurs de vin et de whisky.
Ringalor vous dira tout sur l'art d'encaisser les coups. Tous les coups ! Suivez ses précieux conseils . . .



                  

mercredi 6 avril 2011

Comédien Ringalor (4) Le trac


Certains artistes ont plus peur de monter sur scène que d'aller chez le dentiste. Moi j'ai la trouille, la frousse, les cocottes gelées quand je monte sur la chaise du dentiste ; c'est vous dire à quel point point j'ai peur d'entrer en scène. . .





                     

samedi 2 avril 2011

Deux heures . . .

Tout se joue en deux heures. La vie et la vie, ou la vie et la mort d'un spectacle . . .
C'est ainsi. Le destin n'a rien à voir, ni Dieu (d'ailleurs s'il existait, je crois qu'il nous aurait acheté), ni le Joker, qui s'occupe de maltraiter le présent pour que l'avenir soit incertain. . .
Toute une équipe (Thérèse, Daniel, Anaïs, Xavier, Jean-Pierre et Patrick) travaille pendant un an et remet sur le plateau sa folie, son jeu, sa déraison, ensuite c'est aux autres – ceux qui achètent – de se mouiller ou de se mettre à table pour faire vivre « La Traviata revisitée . . . »
Quoi ! Vous n'êtes que quatre sur scène ! Et que faites-vous des choeurs et de l'orchestre ?
Et bien, nous les avons laissés en coulisse à la Monnaie. Ils sont mieux payés là-bas.
« Entre nous, ils sont tellement habitués à leurs petites habitudes qu'ils ralentissent la créativité. Laissons-les entre-eux. Ils ont une meilleure buvette à la Monnaie de Bruxelles ! »
Deux heures . . .
On verra bien.

(Photo Xavier Flabat)




jeudi 24 mars 2011

Comédien Ringalor (3) Apprendre


Apprendre n'est pas donné à tout le monde.
Il faut croire en ses chances de pouvoir apprendre et encaisser les connaissances nouvelles. . .
Bien entendu, il faut tout d'abord avoir accès à l'eau (elle est vitale pour la vie), ensuite seulement vient l'école du comédien.
Celles-ci n'est pas à la portée de tous.
Alors, suivez mes conseils !
Ce sont les meilleurs.
Ils ne coûtent rien . . .
Ils vous donneront l'envie de boire mon savoir !





                  

mercredi 16 mars 2011

Comédien Ringalor (2) La présentation

L'habit fait le moine ! C'est définitif. Il fait également le comédien.
Bien se présenter est l'art premier du comédien. Pas question de venir vendre sa marchandise si on n'est pas certain de son présentoir. . .
Vous ne voudriez pas de la bonne viande, excellente même, présentée sur un étal miteux ?
L'acheteur du comédien non plus !


 
                  

jeudi 10 mars 2011

Comédien Ringalor (1) Introduction

Rien n'est plus beau que de prendre une belle et grande décision dans la vie et surtout de la mettre en oeuvre.
S'y tenir est primordial.
Ne pas remettre à demain est un principe fondamental que Ringalor entend appliquer chaque jour.

Ringalor veut être comédien.
C'est parti !




                 

samedi 5 mars 2011

Trouver des dates . . .


      C'est une question pratique, voire philosophique. . . Avant de commencer la répétition d'un spectacle, d'un opéra ou d'un raccord musical, il faut d'abord trouver la date de la prochaine répétition. L'esprit est ensuite dégagé de cette contrainte et peut se consacrer entièrement à l'art !
      Et si ça prend trop de temps et qu'on n'a plus le temps de répéter, pas de problème, on a fixé la date de la prochaine répétition !
     Pas con, hein !
     Un conseil : toujours commencer par fixer la date de la prochaine répétition. . .

   « En ce moment, je répète la Traviata. Un spectacle de Daniel Donies et Thérèse Bouret, avec Jean-Pierre Moemaers à la direction musicale. Avec Anais Brullez (Germonde) et Xavier Flabat (Alfredo). Nous jouons en mars pour des producteurs et ensuite . . . ben, si on arrive a fixer des répétitions, sans doute qu'on tournera ! »
 




                    

mercredi 16 février 2011

Travail . . .


    
       Le travail d'écrivain est un travail solitaire et angoissant. Pour ceux qui ne savent pas ce que ça représente comme somme de frustrations, voici un exemple.
       A l'époque, j'avais l'angoisse de la plage blanche, mais je me prenais pour quelqu'un d'autre.
       Peut-être que c'est toujours le cas d'ailleurs . . .